Caille des blés

mardi 21 septembre 2021
par  Patrick MAGNE
popularité : 36%

RETOUR A LA LISTE

Type :
Galliformes, Phasianidés
Nom :

Caille des blés

Sex :
nom Scientifique :
Coturnix coturnix - Common Quail
Chassable :
nuisible :
NON
Patrik Åberg, XC27535
longevite :
Cette espèce peut vivre en moyenne 5 à 8ans.


Longueur de 16 à 19 cm, Envirgure de 32 à 36 cm, Poids de 70 gr à 155 gr.
C’est véritablement le plus petit gallinacé d’Europe, à tel point que sa petite taille la fait souvent confondre, au premier coup d’oeil, avec les poussins volants d’autres gallinacés tels que les perdrix. Cette première impression est rapidement infirmée par le fait que ses ailes paraissent pointues (effet dû aux longues primaires étroites) alors que les autres gallinacés en général présentent une aile au dessin très arrondi, ce qui est très différent. Ce petit oiseau brunâtre terne ne présente aucun caractère de plumage évident hormis les stries blanchâtres des flancs et le dessin facial noir du M. Son dessus est brun rayé de noir et de jaune-crème formant deux bandes plus ou moins nettes. Le dessous est crème, la gorge est blanchâtre encadrée de bandes sombres. Trois rayures jaunâtres couvrent le dessus de la tête. La queue, extrêmement courte, accentue l’impression de silhouette massive.


PHOTOS D’EMPREINTES DIVERS ET VARIÉES

PHOTOS D’IDENTIFICATION DIVERS ET VARIÉES




La caille des blés vit habituellement sur des terrains plats ou légèrement onduleux à moins de mille mètres d’altitude, mais elle peut atteindre une altitude de 1800 mètres dans certaines vallées des Alpes et davantage dans l’Himalaya. Sa préférence va aux prairies, aux champs de céréales (blé, orge, avoine, seigle) ainsi qu’aux étendues de luzernes et aux terrains frais.


La caille des blés appartient à l’ordre des Galliformes qui comprend également la poule domestique.
Elle a, comme cette dernière, un corps rond et massif, ainsi que des aptitudes au vol limitées. Pourtant, c’est un oiseau migrateur qui effectue de longs voyages. Contrairement aux autres oiseaux migrateurs, les cailles ne suivent pas les mêmes routes chaque année et peuvent même changer de zone de nidification ou d’hivernage. Les mâles migrent avant les femelles pour prendre possession de leur territoire d’où ils repoussent leurs rivaux en chantant. Lorsque les femelles arrivent, elles commencent par chercher un endroit favorable pour nicher. En été, la caille des blés est présente dans toute l’Europe et à l’est jusqu’en Chine. En hiver, elle migre vers le sud en grand nombre.







Au printemps, la caille des blés se nourrit essentiellement d’insectes, carabes, sauterelles, forficules et fourmis.
Cette alimentation riche en protéines permet à l’oiseau de reprendre des forces après son long voyage migratoire et de se préparer à l’élevage de ses jeunes. Plus tard dans la saison, la caille mange davantage de graines. Lorsqu’elles deviennent abondantes, elles constituent sa nourriture principale. La caille niche dans les champs de céréales, de luzerne ou de plantes oléagineuses où elle mange les graines tombées à terre. Le régime alimentaire très énergétique de la caille lui permet de faire des réserves de graisse avant d’entreprendre sa migration d’automne de l’Europe et de la Chine vers l’Afrique et l’Inde.



La caille des blés est un nicheur obstiné. Si la ponte est détruite, la caille entreprend une deuxième nichée et même une troisième.
Elle fait son nid au sol, parmi la végétation dense, en général dans l’herbe haute ou les céréales, à l’abri des prédateurs. Une fois que le mâle a établi son territoire et que la femelle a choisi un endroit pour nicher, le couple se forme. La femelle répond au chant du mâle avec son propre chant et l’attire vers elle. Le mâle s’approche de la femelle et tourne autour d’elle avec le plumage hérissé et les ailes pendantes, puis roucoule doucement. Après cette parade nuptiale, très semblable à celle des pigeons, les oiseaux sont unis et s’accouplent. Les liens qui unissent les couples durent pendant toute la saison de reproduction ; mâles et femelles chantent souvent ensemble. La femelle pond un oeuf par jour pendant environ 10 jours puis les incube pendant quelques 18 jours. Le mâle ne prend aucune part à l’incubation. Les jeunes cailles savent voler à l’âge de trois semaines et sont prêtes à partir en migration à deux mois.

Bibliographie :
OFB Office Française de la Biodiversité
SAGIR
Guide des oiseaux d’Europe. Delachaux & Niestlé
Les oiseaux d’Europe . Lars Jonsson. Nathan
La Faune de France. Nathan
Guide encyclopédique des oiseaux. Nathan
Oiseaux.net


Statistiques

Dernière mise à jour

vendredi 24 septembre 2021

Publication

31 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
Aucun site
1 Auteur

Visites

0 aujourd’hui
2 hier
222 depuis le début
1 visiteur actuellement connecté